Mes selections

J'organise mon séjour !

Nos coups de coeur

dès 77

CITY BREAK LUMIERES DE NOEL DANS LA CITE DES PRINCES

City break lumieres de noel dans la cite des princes

En savoir plus
Homeà voir, à faireLes lumières de Noël

L'invité d'honneur

Un pays d'artisanat, de culture et de musique

Terre de caractère et de beauté, la Corse n'a pas volé son surnom d'Ile de Beauté. L'artisanat corse fait la part belle à un savoir-faire ancestral unique : fabrication du traditionnel couteau, ouvrages de ferronnerie, céramiques, production d'huiles essentielles, travail du corail...D'autres activités reflètent la richesse et la diversité de cet artisanat insulaire : tricot et tissage en laine de brebis corse, travail du verre, lutherie, création de bijou, vannerie...

Côté culture et traditions, il faut souligner l'importance de la musique polyphonique et ses nombreuses variantes.

Une richesse gastronomique traditionnelle

La charcuterie corse est exclusivement de fabrication hivernale et met en avant le terroir à travers un jeu de savoir-faire et une race de porc locale Nustrale (nourri aux glands ou à la châtaigne). Quant aux fromages, la tradition veut qu'ils soient fabriqués par les bergers et les femmes en saison creuse (automne et printemps). La Corse en produit 2500 tonnes dont 75% de brebis et le reste de chèvre.

Dans la gastronomie, l'on retient également les célèbres canistrelli et cucciole, des biscuits fabriqués à l'ancienne ou encore les nougats et autres confiseries à base de caramel, de miel, d'amandes, de noisettes. Les vins de Corse sont de qualité et sont issus de plus de 30 cépages aux noms évocateurs dont le Sciaccarellu, le Niellucciu ou encore le Vementinu.

Des traditions de Noël ancestrales

Chaque région perpétue ses traditions et ses coutumes de Noël qu'il s'agisse de rassemblements, de partages, de chants ou encore de superstitions...

Le plus célèbre des chants de Noël est corse!! C'est en 1946 que Tino Rossi, corse, interprète pour la première fois "Petit Papa Noël" qui connaîtra alors un succès extraordinaire.

Le bûcher de Noël (ô Rocchiu, en Corse) : Autrefois à Noël, les enfnats du village s'attelaient à préparer le bûcher devant l'église du village, à partir de bûches provenant des champs et des jardins du village. Le bûcher était enflammé à la sortie de la messe de minuit. Au petit matin, les cendres étaient collectées par les villageois qui les déposaient au creux de leur cheminée... Ils y ajoutaient autant de bûches qu'il y avait d'individus dans le foyer. Si une bûche manquait, cela présageait la mort d'un membre de la famille dans l'année...

Un repas copieux : il est de coutume de commencer le repas avec la dégustation d'œufs de mulet ou d'une brouillade d'œufs aux oursins, avec plus régulièrement la présence de prisuttu et coppa (charcuterie). Le plat principal est constitué d'agneau rôti et de polenta. Pour le dessert la ^bûche de Noël à la châtaigne ne laisse personne indifférent. Chaque repas se termine par la distribution d'un orange de Noël aux enfants.

fetishbondage.net extremenew.net