A la découverte du Lomont en VTT

Comme la plupart des samedis, je guide mes amis pour une sortie vtt souvent engagée mais offrant de jolies découvertes. Suivez-moi pour 50 kilomètres et environ 1000 m de dénivelé positif…

Au départ de Seloncourt, en limite d’Hérimoncourt, une bosse douce sur un joli chemin blanc nous emmène aux « 5 sapins ». A la mairie de Thulay, nous prenons à gauche un petit sentier qui nous amène à Roche-les-Blamont. Au milieu du village, une petite rue débouche sur le plateau nous laissant découvrir le sommet de la sortie : le Lomont (840 mètres) dans les Montagnes du Jura.

Nous arrivons à Ecurcey où le seul passage est une petite route très jolie et tranquille pour nous emmener aux fermes de Grattery. Juste avant les fermes, nous ouvrons la barrière et les vaches montbéliardes nous laissent passer pour traverser une pâture un peu « accidentée ». Il nous faut viser le petit panneau sur la droite qui indique le chemin. Passé la barrière, attention, la descente qui s’annonce est assez engagée et glissante par temps humide, mais nous nous régalons. Nous débouchons au stade de Pont-de-Roide-Vermondans, quelques centaines de mètres sur la route puis nous suivons l’indication du Fort des Roches. C’est parti pour 9 kilomètres de montée. Arrivé au Fort, je vous recommande une pause pour admirer le point de vue vertigineux sur la ville, le Doubs et les montagnes (beau spot photo !).

Au départ de Seloncourt, en limite d’Hérimoncourt, une bosse douce sur un joli chemin blanc nous emmène aux « 5 sapins ». A la mairie de Thulay, nous prenons à gauche un petit sentier qui nous amène à Roche-les-Blamont. Au milieu du village, une petite rue débouche sur le plateau nous laissant découvrir le sommet de la sortie : le Lomont (840 mètres) dans les Montagnes du Jura.

Nous arrivons à Ecurcey où le seul passage est une petite route très jolie et tranquille pour nous emmener aux fermes de Grattery. Juste avant les fermes, nous ouvrons la barrière et les vaches montbéliardes nous laissent passer pour traverser une pâture un peu « accidentée ». Il nous faut viser le petit panneau sur la droite qui indique le chemin. Passé la barrière, attention, la descente qui s’annonce est assez engagée et glissante par temps humide, mais nous nous régalons. Nous débouchons au stade de Pont-de-Roide-Vermondans, quelques centaines de mètres sur la route puis nous suivons l’indication du Fort des Roches. C’est parti pour 9 kilomètres de montée. Arrivé au Fort, je vous recommande une pause pour admirer le point de vue vertigineux sur la ville, le Doubs et les montagnes (beau spot photo !).

Puis nous repartons sur le large chemin blanc pour quelques kilomètres (pour vous repérer, comptez les épingles : 4 à droite et 4 à gauche). Arrivés sur la crête, nous sommes récompensés par un panorama époustouflant qui s’étend des fermes de Brise-Poutot aux Vosges, puis à droite la Tour Carrée haut lieu de la résistance.

Au monument des résistants, nous continuons sur la crête jusqu’à la Roche Jella, puis à la villa des Roses. Une petite bosse à droite puis une piste caillouteuse avec quelques barrières qui débouchent sur le chemin des bornes de la Principauté de Montbéliard. Nous prenons la direction de Glay et profitons d’une descente très ludique et dépaysante. Arrivés à la douane suisse de Dampvans, nous rejoignons Villars-les-Blamont, encore un dernier effort récompensé par une des plus belles vues de cette randonnée sportive.

Il existe plusieurs possibilités pour rejoindre Dannemarie-les-Glay (chemin de l’amitié, très jolie petite route tranquille), mais nous choisissons le chemin des bornes plus technique et amusant.

Bien éprouvés par un dénivelé conséquent, c’est par la route que nous rejoignons Seloncourt.

 

Jean-Daniel, découvreur passionné du Pays de Montbéliard

> Télécharger le fichier gpx de la randonnée VTT de Jean-Daniel (trajet plus long)

 

Restez connectés !