Montbéliard, cité des princes

Quatre siècles durant, principauté allemande, le Pays de Montbéliard tire son identité de sa culture protestante et de son histoire originale en terre française.

Tout a commencé sur un rocher. De cette acropole fortifiée surplombant le confluent de l'Allan et de la Lizaine, les premiers comtes de Montbéliard maintiennent une autorité bienveillante qui attire le commerce. S'organisant au pied du château, la vie se développe.
En 1397, les fiançailles d'Henriette d'Orbe, héritière du comté, avec Eberhardt de Würtemberg, jeune prince d'empire, font basculer le petit état dans l'empire germanique. S'ensuivent quatre siècles marqués par l'empreinte du protestantisme luthérien et par les réalisations architecturales de Heinrich Schickhardt, architecte du prince-duc Frédéric 1er de Montbéliard-Wurtemberg. En 1556, sur ordre du prince, le luthéranisme devient religion d'état. Il le restera jusqu'au rattachement à la France.

Les premières rumeurs de la Révolution parviendront tardivement à Montbéliard. La principauté devient française en 1793. La culture luthérienne majoritaire parmi le patronat et le rattachement de la principauté à la France vont permettre un immense essor industriel. Les familles acquises aux idées anglo-saxonnes modèlent le Pays et insufflent un esprit créateur. C'est l'époque des Japy et le 1er siècle de l'Aventure Peugeot.

Aujourd'hui, Villes et Pays d'Art et d'Histoire, le Pays de Montbéliard s'affirme comme un haut lieu culturel. Magie de la fête, des spectacles de rues, des "Lumières de Noël", éclat de ses expositions internationales. L'ancienne Principauté, empreinte d'une atmosphère unique dans l'univers franc-comtois, prend des airs de princesse. Noblesse oblige!

Un patrimoine remarquable

Montbéliard a hérité des Ducs de Wurtemberg, princes de Montbéliard, un patrimoine riche et coloré. Les similitudes avec les villes du Bade-Wurtemberg sont si nombreuses et si fortes qu'on pourrait se croire de l'autre côté du Rhin !

Le Château des ducs de Wurtemberg (XIII-XIXe siècle) :
Le corps de logis et les tours Henriette (XVe siècle) et Frédéric (XVIe siècle) abritent un circuit historique mais également un musée. La galerie Georges Cuvier et ses collections d’histoire naturelle permettent aux visiteurs de découvrir l’un des plus grands savants du début du XIXe siècle.

Le temple Saint-Martin (1601-1607) :
Plus ancien édifice français affecté au culte de la Réforme. Il est le symbole du luthéranisme triomphant voulu par le duc de Wurtemberg et conçu par l’architecte et urbaniste Heinrich Schickhardt (1604).

L'église Saint-Maimboeuf (1850) :
Elle domine le temple Saint-Georges (1679) situé en contrebas. Elle développe un décor de façade très riche de style néo-renaissance et traduit la volonté d'affirmer le retour du catholicisme dans cette terre protestante.

De nombreuses autres curiosités architecturales et édifices remarquables sont à découvrir : l'immeuble peugeot, l'hôtel Beurnier-Rossel, la maison des Logis, les façades colorées, les yorbes...

> Pour découvrir l'ensemble du patrimoine, empruntez le sentier urbain "Heinrich Schickhardt et son temps". C'est un circuit de 3 km aménagé au cœur de Montbéliard pour découvrir les réalisations du célèbre architecte du Duc de Wurtemberg et de ses contemporains. Ce circuit est adapté aux personnes à mobilité réduite, grâce à des parkings situés à proximité des sites à visiter.

Un écrin de verdure

Labellisé ville 4 fleurs depuis 1989, Montbléiard bénéficie d'un écrin naturel avec ses jardins, parcs et espaces paysagers qui offre un cadre de vie agréable et de nombreuses possibilité d'activités.

Le parc du Près-la-Rose :
Situé entre le canal du Rhône au Rhin et la rivière de l'Allan, c’est à la fois un parc d’agrément, une « île » de 10 ha, avec une centaine d’espèces végétales, un arboretum, un labyrinthe géant, … l’endroit idéal pour se détendre et se balader. Le parc accueille le Pavillon des Sciences qui offre un autre regard sur la sciences à travers des expositions et des animations.

Le port de plaisance :
Ouvert d’avril à septembre, le port de plaisance de Montbéliard accueille les plaisanciers qui voudraient y faire escale ou s’y attarder pour découvrir le Pays de Montbéliard. Situé sur le parcours de l’Eurovéloroute 6, ce point d’accueil, géré par l’Office de Tourisme du Pays de Montbéliard, est conçu pour accueillir et renseigner les plaisanciers, les cyclotouristes, les marcheurs...

L’Île en Mouvement :
L’Île en Mouvement, c’est un parc paysager d’aspect naturel destiné à la promenade et à la biodiversité, en bordure du port de plaisance et de l’Eurovéloroute Nantes-Budapest.
 

Restez connectés !